Contact

Note bien dans ta mémoire les circonstances de ta chute, mais ne permets pas à ton corps d’en remâcher le souvenir. Le corps cherche toujours à se rendre intéressant par ses tremblements, ses essoufflements, ses palpitations, ses grelottements, ses sueurs, ses crampes. Mais il est très sensible au mépris et à l’indifférence que lui témoigne son maître. S’il sent que celui-ci n’est pas dupe de ses jérémiades, s’il comprend qu’il n’y a rien à faire pour l’apitoyer, alors il reprend sa place et accomplit docilement sa tâche.

René Daumal, Le Mont Analogue

© Boyan Drenec

Boyan Drenec
67000 Strasbourg – France

Instagram : @boyan_drenec
Flickr : boyan_drenec
IRL : Café Bretelles Krutenau, Strasbourg

 

    Nom / Name *

    Courriel / e-Mail *

    Sujet / Subject

    Message

    J'ai pris connaissance et j'accepte la politique de protection des données*

    * Champs obligatoires