Gion

© Boyan Drenec

© Boyan Drenec

© Boyan Drenec

Quand je photographiais le pot de feuilles rouges, ça a fait sourire une passante japonaise.

Une expo Van Gogh et le Japon au Musée d’Art Moderne m’a fait un peu le même effet que l’expo Gauguin à Bâle : un choc. Un choc de se rendre compte de la vacuité insipide d’une reproduction quand on la compare à l’original.

Je note ces tableaux que j’ai beaucoup apprécié et sur lesquels il faudra que je revienne — en les regardant dans un livre, ou sur écran, certes.

Vincent Van Gogh
Rue à Sainte-Marie-de-la-Mer (1888)
Laurier-rose (on y voit un livre d’Émile Zola : La joie de vivre)
Les Peiroulets

Et un tableau de Soboku Suita, un artiste japonais au style… à l’opposé de celui de Van Gogh :
Garden of Daigoji temple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.