Takeharu

© Boyan Drenec

Après avoir mangé un panino accompagné d’un très bon Genmaicha (thé vert aux grains de riz soufflé) au Café Bachō — que je recommanderais sans réserve, si ce n’était pour ses tarifs touristiques — j’ai entamé la balade de 2 kilomètres du Chemin des Philosophes.

J’ai à peine fait trois pas qu’un cycliste me hèle et me demande si je cherche quelque chose.  Takeharu est très sympathique, on bavarde un peu, il parle quelques mots de français en plus ! Je lui raconte que la serveuse du Café Bachō est française de Belgique (oui, ça existe). Au bout d’un moment j’ai l’idée de faire son portrait et lui propose d’en voir le résultat sur le blog.

On se quitte après une dizaine de minutes de bavardage, il me tend un dépliant. C’est un prospectus des Témoins de Jéhovah. Au milieu des divers temples de multiples sectes bouddhistes du quartier, ça ne dépare pas trop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.