Dorayaki au macha

© Boyan Drenec

Entre deux biscuits délicats et moelleux, une pâte de macha qui n’a pas l’air très sucrée au premier abord, et qui se révèle l’être après une ou deux minutes dans la bouche. C’est très frais, sans être froid. C’est oishii.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.