Golden Gai

© Boyan Drenec

© Boyan Drenec

© Boyan Drenec

© Boyan Drenec

Le stage de photo que je devais faire à Tokyo avec Arnaud Lemorillon a malheureusement été annulé. Son collègue et ami avec qui il devait conduire le stage a eu un accident de moto.

On a quand même eu plusieurs occasions de parcourir quelques quartiers exotiques de la ville, comme le fameux Golden Gai, un  îlot de ruelles étroites rempli de bars nocturnes tous plus petits les uns que les autres — certains n’avaient pas plus de quatre ou cinq places, et encore. Malheureusement, La Jetée (inspiré du film de Chris Marker) et le Bar des Photographes (où, d’après la légende, l’on peut entre autres croiser Nobuyoshi Araki et Daido Moriyama) étaient fermés.

3 réponses sur “Golden Gai”

    1. C’est un petit bout de vieux Tokyo où l’on peut voyager dans le temps (et où le noir et blanc surcontrasté fonctionne bien).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.