Je commence à fatigru

Depuis une semaine j’hésite. Ma tête oscille à haute fréquence entre deux extrêmes que tout oppose, sans parvenir à effondrer la fonction d’onde. Je louche sur un beau boîtier argentique (j’en vois un qui rigole), mais mon « autre » cerveau fait valoir que c’est trop cher. Ce en quoi il n’a pas tort. D’un certain point de vue, cependant… toutefois… et c’est reparti pour un tour de montagnes russes : tergiversations, hésitations, biais cognitifs et revirements s’emploient à me tourmenter.

Bref, je patine dans la semoule.

Une réponse sur “Je commence à fatigru”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.